5 questions à se poser absolument avant de devenir consultant indépendant

Le métier de consultant auprès des entreprises de votre région vous fait rêver ? Vous avez décidé de mettre à profit votre savoir-faire et former les autres fait partie de votre ADN ? Les métiers du conseil ont aujourd’hui le vent en poupe : les termes “coach” ou “consultant” récoltent plusieurs centaines de milliers de requêtes google par mois. Mais avant de vous lancer, posez-vous les bonnes questions !


Quelles sont les bonnes questions à se poser ?

Est-ce que j'ai les qualités pour devenir consultant indépendant ?

En dehors des connaissances ou de l’expertise métier, les 5 qualités personnelles principales du consultant indépendant (qui font d’ailleurs partie de notre processus de sélection chez Rivalis), sont pour nous :

  1. L’humilité et l’écoute : elles sont indispensables lorsque vous rencontrez un prospect ou un client, pour bien comprendre son besoin. Si vous n'ouvrez pas grand vos oreilles, peu de chance que vous répondiez au besoin exprimé par votre client. La reformulation est importante, pour que la compréhension soit totale entre vous.

  2. Le pragmatisme : savoir aller à l’essentiel est… essentiel ! Gare à la perte de temps lorsqu’on s’éloigne trop du besoin initial. Le dirigeant de TPE attend des réponses rapides, claires et simples à mettre en œuvre.

  3. La capacité à prendre des décisions : le chef d’entreprise prend des décisions tous les jours. Si vous souhaitez devenir consultant ou coach indépendant, c’est une qualité entrepreneuriale importante que vous devez aussi avoir.

  4. La pugnacité / la résilience à l’échec : en tant qu’entrepreneur, on ne parle pas “d’échec” mais “d’essai” ou “d’étape nécessaire” dans la réussite. Cette tournure d’esprit fait partie du mental de "vainqueur" qu’il faut avoir quand on est entrepreneur indépendant.

  5. Aimer le contact humain : pour développer votre activité, vous aurez à rencontrer vos futurs clients. Il est donc impératif d’aimer le contact, d’être curieux et d’aller vers l’autre si vous voulez réussir dans le métier de consultant ou de coach indépendant.


Est-ce que j'ai bien préparé mon projet pour devenir consultant ou coach indépendant ?


Devenir consultant indépendant, c’est d’abord devenir chef d’entreprise. Etes-vous prêt(e) à cela ? Avez-vous pesé le pour et le contre ? Avez-vous aussi ce petit grain de folie pour vous lancer, tant que vous êtes convaincu(e) par votre projet et qu’il vous tient à cœur ? Lisez notre article sur les 16 bonnes raisons de devenir Consultant. En résumé, les vraies questions à se poser sont :

  • Pourquoi ai-je envie de devenir entrepreneur ? (Liberté de se mettre à son compte, reconnaissance pour son travail, valorisation de son savoir-faire, équilibre vie professionnelle et vie personnelle, créer quelque chose de ses propres mains…)

  • Est-ce que j’ai les qualités pour devenir entrepreneur ? (voir plus haut, nous traitons du sujet)

  • Qu’est-ce que ça va changer dans ma vie ? (rythme de travail, salaire, déplacements…)

  • Est-ce que mon entourage est en phase avec mon projet ? Il faut en parler pour qu’il n’y ait pas de surprise, et que vous soyez libre d’avancer à votre rythme.

  • Quel est mon plan de “repli” si jamais ça ne marche pas ? Toujours en prévoir un et se donner des objectifs intermédiaires pour corriger au besoin et anticiper une réorientation si nécessaire.

  • Quand et comment démarrer ? Bien préparer en amont son projet, prévoir une date fixe de démarrage d’activité et s’y tenir.


Dans quel domaine devenir consultant indépendant ?

Accompagner les dirigeants de TPE de votre région ? Devenir coach de vie auprès des particuliers ? Devenir consultant en management ? Les secteurs les plus recherchés (en tenant compte des requêtes dans Google) sont en 2019 :

  • devenir coach sportif

  • devenir coach de vie

  • devenir consultant/conseiller immobilier

  • devenir consultant indépendant

  • devenir consultant en management

  • devenir consultant informatique

Nous vous conseillons d’aborder le marché de deux manières :


Définissez d’abord ce qui vous motive vraiment.

Le moteur du consultant, c’est avant tout la passion pour son travail. Trouvez le domaine dans lequel vous ressentez une passion naissante ou avérée. Si vous avez une expérience dans le domaine qui vous passionne (ce qui est souvent le cas), c’est parfait. Sinon, formez-vous !


Analysez ensuite votre marché et validez un positionnement précis et clair en fonction de vos compétences. Par exemple, un conseiller Rivalis est le “spécialiste de l’accompagnement du dirigeant de TPE”. Mais vous pouvez aussi être “Coach de vie pour cadres supérieurs surmenés” ou “Consultant en management pour hôtels et restaurants“, etc. Validez que ce positionnement réponde à un besoin et une clientèle suffisante dans votre secteur, et analysez la concurrence.


Ai-je les reins assez solides financièrement pour me mettre à mon compte ?

Cette question est primordiale. Se lancer dans l’entrepreneuriat nécessite de prévoir pendant 12 à 18 mois que votre activité ne vous rapportera pas grand chose... sinon rien. Le temps de prospecter, de former votre clientèle et de lancer votre activité de consultant est la période la plus délicate à négocier. Pendant cette période, vous dépenserez parfois plus que vous ne gagnerez. Il faut pouvoir subvenir à vos besoins et à ceux de votre famille.


  • Les allocations chômage sont une facilité qu’on nous envie partout dans le monde et permettent de ne pas rompre trop rapidement avec son ancien niveau de vie en tant que salarié, mais il ne faut pas perdre de temps !

  • Le recours à un emprunt pour lancer son activité peut être un bon moyen de s’assurer un démarrage moins stressant, mais de toute façon prévoyez d’investir des fonds propres (le banquier ne prendra pas de risque à 100%). Faites un business plan, avec un plan de financement sur 12 mois et 3 ans au minimum, voire 5 ans.

Nous vous conseillons de vous fixer à vous des objectifs de chiffre d’affaires et de résultats intermédiaires à 1 mois, 3 mois, 6 mois, 9 mois pour valider à chaque étape que vous êtes sur la bonne voie et que financièrement, votre projet tient la route.


Que me propose Rivalis pour m’accompagner dans mon choix d’indépendance ?

Notre processus de sélection permet de valider tous ces points, ce qui clarifie grandement le choix de nos futurs Conseillers. Dans ce processus, nous aidons nos candidats dans leur choix à chaque étape :

  • validation des motivations et de la personnalité des candidats.

  • présentation du groupe, de notre fonctionnement et de nos évènements réseau

  • présentation de nos formations, moyens et outils pour développer l’activité du conseiller.

  • validation du plan de financement et du prévisionnel du conseiller qui définiront ses objectifs de revenus.

  • accompagnement éventuel auprès des banques, en cas de demande de prêt.


Nous espérons que cet article vous a éclairé sur votre futur projet de devenir consultant indépendant. Consultez-nous si vous souhaitez en savoir plus sur Rivalis !


Le réseau au Congrès des 25 ans de Rivalis

Suivez-nous sur 

  • Facebook - Rivalis
  • Twitter - Rivalis
  • YouTube - Rivalis
  • LinkedIn - Rivalis
  • Figaro Insider - Rivalis
  • Instagram - Rivalis