logo-rivalink.png
  • Rivalis

Un Conseiller partage son expérience...

"Pour moi le plus important dans cette période c'est la présence et la disponibilité !"

Nos Conseillers partagent régulièrement leurs expériences, témoignages, astuces et anecdotes afin de faire bénéficier de leurs retours au réseau, et peut-être en inspirer certains !

Aujourd'hui, Christophe, Conseiller Rivalis de la région Est, nous raconte comment il a été aux côtés de ses clients durant ce confinement :


Dès le 1er jour du confinement, j'ai appelé mes clients afin d'avoir un premier échange sur le contexte, les rassurer et surtout leur proposer un nouveau mode de fonctionnement (entretiens téléphoniques, visio).

Leur premier besoin est de leur démontrer que l'on est présent à leurs côtés et que l'on fait partie des solutions.

Nous avons donc fixé avec chacun des 7 clients, un premier rendez-vous afin de faire le point sur les priorités :


Pour les accompagner dans les différentes démarches, nous avons d'abord avec chacun identifié les priorités à très court terme, car parmi mes clients, j'ai des entreprises qui sont fermées administrativement (restaurant, bar, coiffeur, esthéticienne, fleuriste) et d'autres qui continuent leur activité (garage, forgeron).


Je leur ai présenté individuellement les différents dispositifs de soutien et nous les avons activés. Pour les entreprises fermées, nous avons réalisé une projection de trésorerie avec 2 scénarios possibles :

  • novembre fermé

  • ou novembre et décembre fermés.


En règle générale, j'essaie de garder le contact avec mes clients le plus possible et j'organise un RDV hebdomadaire, soit par téléphone soit par visio. Pour les 2 activités ouvertes, je continue à me rendre sur site en veillant au respect des gestes barrières.


Dans ce contexte particulier que nous traversons, nos clients ont besoin de se sentir soutenu. C'est capital, car la période est rude et certains accusent le coup moralement et physiquement. Il faut donc faire preuve de beaucoup d'empathie.

Il faut également les rassurer sur leur capacité à traverser la crise. La trésorerie est une de leur principale angoisse et ils se posent sans cesse la question : va t-on pouvoir survivre à cette terrible crise ?


Pour les accompagner au mieux, je leur suggère des leviers pour rebondir :