Témoignage : Christophe Duboin Bidet - Conseiller Rivalis (Hérault) donne son avis

Mis à jour : 21 août 2019


"J'aime voir les patrons reprendre confiance en eux !"



Interview de Christophe Duboin Bidet


Bonjour Christophe, tu es Conseiller Rivalis depuis novembre 2015.

Que faisais-tu avant ? Quelle est ta carrière ?


Ingénieur ETP, j'ai fait une première partie de ma carrière (20 ans !) chez VINCI en tant que Directeur de centre de profit ; cela a commencé par deux chantiers en France, puis rapidement en expatriation (Iran, Egypte, Pakistan, Nigéria, puis Portugal). Ce que je retiens de ces projets à l'étranger, réside dans l'anticipation et la grande réactivité demandées. Les "visites" de personnes du siège étaient très rares, voir même nulles en Iran ; nous n’avions que nous-mêmes pour trouver des solutions ! Organisation, travaux, planning, contrôle budgétaire, ... ont toujours été la dominante des opérations.

En 2000, alors que cela faisait 7 ans que j'étais au Portugal, nous avons réfléchi avec mon épouse qui m'a suivie partout en expatriation avec mes enfants, et avons demandé de rentrer en France; nous avons pris le parti d'atterrir à Montpellier (forte demande de mon épouse !). VINCI avait bien une agence sur Montpellier, mais les personnes s'y trouvant s'y sentaient...bien !

J'ai trouvé URBASER Environnement, société de traitement de déchets, installée à Montpellier... et pour laquelle j'ai eu à diriger des chantiers à travers toute l'Europe, puis SUEZ Environnement, pour laquelle j'étais dans les mêmes conditions.

Je retiens de mes 35 ans, la faculté d'organisation, la programmation, le prévisionnel, le suivi budgétaire, et la rentabilité.

Et pourquoi Rivalis ?


J'ai commencé à penser me mettre à mon compte dès l'année 2000.

Mon idée faisait son petit chemin...

Lorsque sont arrivées des circonstances particulières qui rendaient nécessaire le fait de travailler dans le périmètre de Montpellier, j'ai été contacté par RIVALIS, société que je ne connaissais pas ; une simple consultation du site internet m'a permis d'en savoir plus, et j'avoue avoir été séduit par le concept d'Henri Valdan. Quoi de plus bénéfique que de rendre aux entreprises la rentabilité qu'elles devraient toutes avoir ? Et quoi de plus gratifiant personnellement, lorsque nous nous regardons dans la glace, de voir "ses" entreprises comprendre le bien fondé qu'elles ont eu de se "payer" un Conseiller RIVALIS ?

Comment se sont déroulées tes formations (Fi1 et Fi2), que peux-tu en dire ?

Je trouve le processus de "recrutement" des Conseillers RIVALIS très performant ; lors de la première journée à Colmar, nous avons un aperçu des formations FI1 et FI2 par la quantité d'éléments diffusés dans cette journée...

Des formations FI1 et FI2, je retiens plusieurs éléments : > les formateurs sont des personnes passionnées et savent toujours communiquer de façon positive sur les différents thèmes traités > tous les thèmes abordés ont leur nécessité, et j'ai particulièrement apprécié les interventions de "Conseillers chevronnés" qui font savoir leur retour terrain > la bibliothèque fournie au cours de ces deux semaines est impressionnante, en quantité, et qualité ; des retours à cette bibliothèque est nécessaire, tout au long de notre métier

Comment se sont déroulés tes 8 premiers mois d'activité ?


Je n'avais pas suffisamment pris en compte les recommandations données par RIVALIS, et j'ai eu à m'occuper des inscriptions de ma société entre la FI1 et la FI2 ! Ce qui fait que je n'ai vraiment démarré qu'à l'issu de la FI2 ; début janvier 2016. Une autre chose que j'ai faite réside dans l'inscription dans un groupe BNI ! Je ne saurai que recommander cette inscription... Si l'on comprend précisément de quoi il s'agit, cela donne des merveilles ! Fort des recommandations BNI, des demandes remontées par "Petite-Entreprise.net", et de quelques contacts personnels, je n'ai pas besoin d’autres moyens pour avoir à ce jour :

> 8 clients > 10 prospects à revoir en vu d'obtenir des signatures > 12 prospects à contacter

Maintenant, j'arrive à un stade où des prospects proviennent de clients, grâce à la recommandation.

Que t'apporte ton métier de Conseiller Rivalis au quotidien ?


J'ai eu la grande chance d'être placé dans le groupement Méditerranée ; on ressent un dynamisme qui ne peut être que moteur ! Bien qu'indépendant, nous échangeons beaucoup entre nous ; nous ne nous sentons pas isolés, comme cela pourrait être le cas. Je suis prêt à aider les Conseillers, pour contribuer à la réussite de RIVALIS dans son ensemble.

Enfin, l'élément qui me séduit le plus, est de voir des patrons qui prennent confiance en eux, dès qu'ils se rendent compte qu'ils ont leur Conseiller RIVALIS qui les suit ! La chose la plus importante pour moi consiste à franchir les étapes, au fur et à mesure de la compréhension ; ne jamais franchir une étape avant d'être sûr qu'elle est assimilée par le patron.

Que préfères-tu dans ton métier ?


L'humain, puis l'humain, et enfin l'humain ! Je ne crains pas les questions embarrassantes de mes clients ; mais j'ai toujours les oreilles ouvertes, car ils peuvent avoir de bonnes idées, et quoi de plus motivant pour eux de reprendre une idée qui vient d'eux !

Un truc, un astuce pour les nouveaux Conseillers ?


Conseiller RIVALIS est un métier très enrichissant, pourvu que la personne ne vienne pas en disant "je sais tout" ! Il faut savoir se mettre à la portée de son interlocuteur, et une fois que nous avons trouvé le "fit" avec cette personne, tout ne doit aller que parfaitement. Enfin, je recommande aux nouveaux conseillers de rentrer dans un cercle BNI ; pourvu qu'ils comprennent bien la façon dont cela doit fonctionner "donner, pour recevoir !"

Suivez-nous sur 

  • Facebook - Rivalis
  • Twitter - Rivalis
  • YouTube - Rivalis
  • LinkedIn - Rivalis
  • Viadeo - Rivalis
  • Instagram - Rivalis