• regisbacher

Témoignage : Alain Roudet - Conseiller Rivalis (Isère) donne son avis


« Rivalis, c'est la force d'un concept»


Depuis 18 ans, Alain ROUDET exerce le beau métier de Conseiller Rivalis. De formation comptable à l'époque, il était au contact régulier de petits chefs d'entreprise. Il a alors établi un constat : les petits patrons ne savent pas se vendre et ne connaissent pas leur niveau de rentabilité.

C'est ainsi que son métier l’a amené à réfléchir : comment aider les petites structures à vivre de leur savoir-faire ?

C'est en 1999 qu' Alain a rencontré Henri VALDAN, fondateur de Rivalis, qui lui a présenté l’outil révolutionnaire pour les TPE. Il a tout de suite été convaincu par la méthode car elle semblait répondre à sa problématique.


"Le concept Rivalis (Conseiller + Outil) répond tout à fait au besoin des artisans"


Pour Alain, malgré le savoir-faire dont disposent ces chefs d'entreprise, ils ne disposent pas de notions de gestion et de pilotage d'entreprise.

Il a donc annoncé à sa femme Catherine, son projet d'accompagner les TPE. Catherine a décidé de s'associer à Alain quelques années après, et sont partis ensemble à la rencontre des petits chefs d'entreprise.


"Les petits dirigeants sont seuls et ont besoin d'être accompagnés, autrement que par leur expert-comptable".


C'est à travers une analyse de rentabilité et en instaurant à son client un contexte plus favorable aux prises de décision, que le Conseiller Rivalis apporte la sérénité aux chefs d'entreprise.

"Chaque année, je tourne une page avec mon client et nous partons pour une nouvelle aventure ... ce style de vie est royal !"

Chaque client est comme une nouvelle famille pour Alain, la convivialité domine ; c'est ce pourquoi sa relation clientèle reste de qualité.

Selon le Conseiller, chaque événement au sein de l'entreprise est vécu comme une naissance, comme un bébé qu'il faut aider à s'épanouir.

"Pouvoir en vivre décemment, travailler avec ma femme et aider le plus d’entreprises possibles, voilà ma vie de Conseiller Rivalis depuis 18 ans qui j'espère, perdurera encore longtemps"



---------------------



Voici la transcription intégrale de l'interview :


Alain ROUDET, Conseiller Rivalis depuis dix-huit ans sur le secteur Nord Isère entre Vienne et Bourgoin dans l’Isère.

Je suis de formation comptable. J’ai travaillé vingt-cinq ans comme contrôleur de gestion, et directeur administratif et financier dans des unités de production, ce qui m’a permis d’avoir une connaissance des hommes dans les ateliers.

Le constat que j’ai pu faire c’est que ces gens-là qui avaient des mains en or, ne savaient pas très bien où ils allaient et ne savaient pas se vendre. Mon métier m’a amené à réfléchir à comment aider ses petites structures, ces TPE, ces artisans à ce qu’ils puissent vivre de leur travail et de leur savoir-faire.

J’ai fait la découverte d’Henri VALDAN en septembre 1999 qui m’a présenté Rivalis.

Cet outil m’a tout de suite plu dans la mesure où il correspondait à ce que j’avais besoin pour piloter les entreprises. Donc une fois rentré, j’ai dit à Catherine ma femme qui est aussi, Rivalis c’est vraiment l’outil dont on a besoin. Et on a vraiment démarré la collaboration avec Rivalis du coup en avril 2000. Donc je suis parti avec mes caisses à outils Rivalis pour aller aider les artisans de mon secteur géographique.

Le premier constat, c’est que les artisans, les TPE avaient besoin d’être accompagnés, d’être aidés, et que ce n’était pas les experts-comptables qui pouvaient faire cette démarche dans la mesure où ils n’étaient jamais dans l’entreprise.

L’artisan, il est seul, il a besoin de vider son sac une fois par mois. Le concept Rivalis, l’outil plus le conseiller, c’est exactement ce que l’artisan a besoin. Chaque homme a un métier, un savoir-faire, et la gestion, personne ne lui apprend, le pilotage d’entreprise non plus. Et bien souvent, c’est là que vient la difficulté.

Aujourd’hui, le fait d’être conseiller, ce que je peux apporter aux créateurs et aux chefs d’entreprise, d’abord c’est de la sérénité, parce qu’une fois qu’on a analysé les problèmes de l’entreprise, que l’on a aidé à prendre les bonnes décisions aux chefs d’entreprise parce que malgré tout c’est lui qui reste décisionnaire. Après tous les mois, on voit l’évolution de l’entreprise.

Chaque année on tourne une page, on remet les compteurs à zéro et on repart pour une nouvelle aventure, ça franchement pour quelqu’un comme moi qui aime ce style de vie, c’est royal honnêtement.

Les relations avec nos clients, elles sont toujours très bonnes, dans la mesure quand on les choisit, et bien c’est de la convivialité, c’est comment dire ? On rentre dans la famille. Chaque événement dans l’entreprise, c’est vécu pour nous comme une naissance, c’est un nouveau bébé qu’il va falloir aider.

Aujourd’hui, pouvoir en vivre décemment, pouvoir travailler avec ma femme. Je pense que l’objectif c’est qu’il dure le plus longtemps possible et qu’on puisse aider le plus d’entreprises possible. Ma vie de conseiller depuis dix-huit ans, j’espère qu’elle durera encore quelques années.

291 vues