• Rivalis

Témoignage : Nathalie Grandjean - Conseillère Rivalis (Saône et Loire) donne son avis

Mis à jour : 21 août 2019


« J'ai une vraie relation de confiance avec mes clients»

Avant de devenir Conseillère Rivalis, Nathalie était directrice financière et directrice de site. Elle décide alors de partager son savoir-faire avec les dirigeants de TPE, qui doivent combiner deux professions : leur métier initial et celui de gestionnaire d’entreprise. Nathalie a un objectif : aider tous les petits patrons de TPE afin qu’ils puissent réaliser leurs rêves, professionnels ou personnels. 


La formation et l’accompagnement de Rivalis ont permis à Nathalie de progresser dans sa démarche commerciale et à prendre en main les outils qui sont à sa disposition.

« J’ai choisi le réseau Rivalis car il répondait à mes attentes ».


Nathalie apprécie par-dessous tout le contact humain qu’elle entretient avec les dirigeants, et la multitude de corps de métier qu’elle rencontre chaque jour. 


« Voir un dirigeant reprendre confiance en lui, c’est l’essence même de mon travail ! ».

Pour Nathalie, une relation de confiance est la « base même de l’accompagnement ».

« Tout seul c’est difficile, à plusieurs on peut y arriver ! »


Voici la transcription intégrale de l'interview


Bonjour, je suis Nathalie GRANDJEAN. Je suis conseillère RIVALIS. Mon parcours professionnel, j’ai été DAF directrice financière, plus après directrice de site, et j’ai rencontré RIVALIS pour partager mon métier avec les différents patrons de TPE. Mon constat que j’ai eu quand j’ai commencé à travailler, c’est que je me suis aperçue que le dirigeant avait deux métiers dans les mains. Le premier c’est son savoir-faire, son travail et le deuxième c’est la gestion d’entreprise, et là ils avaient vraiment besoin de conseils. J’ai choisi RIVALIS parce que cela correspondait à mes attentes. Mon rêve professionnel, c’est d’aider tous les dirigeants, les petits patrons de TPE pour qu’ils puissent avoir leurs propres rêves, professionnels ou personnels. Mes peurs et mes freins, c’est que je ne viens pas du tout du domaine de la partie je dirai commerciale. Je suis plutôt gestionnaire ou financière. Et effectivement se retrouver devant un client et vendre son savoir-faire ce n’est pas évident. Donc cela a été un frein et aussi une peur parce que l’on est devant l’inconnu. Ce que j’aime beaucoup chez RIVALIS, c’est que c’est un réseau. C’est-à-dire que l’on n’a pas tous la science infuse, et que le fait de partager avec différents conseillers, cela nous apporte énormément. Dans un premier temps, ils nous forment pour aller sur le terrain. Ils nous forment pour la prospection téléphonique. Ils apportent aussi un outil, ils nous forment sur cet outil et puis aussi sur l’accompagnement. Ce statut de conseiller m’apporte énormément de choses surtout le contact humain avec les différents dirigeants. Le fait de voir différents métiers, de voir différentes personnes et je trouve cela super. J’ai de bonnes relations avec les clients. C’est-à-dire une relation de confiance et c’est la base même de l’accompagnement. Quand on va chez un dirigeant, l’œil pétillé et puis reprendre confiance en lui. Je trouve cela super génial parce que cela montre que l’on peut y arriver. Tout seul ce n’est pas possible mais à plusieurs c’est mieux.

66 vues